lundi 22 mai 2017

Concert du 28 mai 2017 avec l'Orchestre de Chambre "Les Folies Concertantes" - Mai en Mi majeur

"Si la musique nous est si chère, c'est qu'elle est la parole la plus profonde de l'âme, le cri harmonieux de sa joie et de sa douleur". Romain Roland, écrivain (1866 - 1944)



Les Offenbachiades du Sud ont le plaisir de vous annoncer leur prochain rendez-vous,
Les rendez-vous de l'orchestre, du piano et de la musique de chambre
par
L'ensemble instrumental Les Folies Concertantes
Direction : Jean-Christophe Keck
Dimanche 28 mai à 18 heures
Circus Casino de Briançon, 7 avenue Maurice Petsche


Lors de notre dernier festival d'automne « Vauban en musique », certains d'entre vous ont eu le plaisir de découvrir le Duo Barbari composé de notre contrebassiste Umberto Salvetti et de son compère, le magnifique guitariste turc Fatih Murat Belli. Celui-ci revient en soliste pour notre plus grand bonheur, et pour nous interpréter une des plus belles pièces du compositeur espagnol Joachim Rodrigo : le deuxième mouvement de la Fantaisie pour un gentilhomme pour guitare et orchestre. Un véritable chef-d’œuvre de beauté et de sensibilité. Émotion garantie. Nous aurons aussi le plaisir d'accueillir la violon solo de l'Orchestre Prométhée (Paris) de passage à Briançon, Anne-Claire Gorenstein. Le programme de notre concert se veut toujours aussi éclectique et fait la part belle à des pages célèbres (ouverture de l'Italienne à Alger de Rossini, Sur un marché persan de Ketelbey, ou encore les danses populaires roumaines de Bartok) mais aussi à quelques découvertes aux accents bien français : fresques symphoniques de Gabriel Fauré (Pastorale) ou Roger Roger (Lavande, Personnages et figurine). Sans oublier la musique de film et ses accents bien parisiens (Maigret de Petitgirard...) et le répertoire d'Offenbach bien entendu avec l'ouverture de La Périchole et autres petits délices.
Nous vous attendons nombreux pour ce dernier concert orchestral de la saison des Offenbachiades du Briançonnais.
Nous en profiterons pour vous présenter les grandes lignes de la saison à venir...
Jean-Christophe Keck, Directeur musical
Tarifs : 12 euros – gratuit pour les moins de 12 ans - placement libre
Merci d'informer vos lecteurs, auditeurs, adhérents, clients et contacts.

lundi 8 mai 2017

Récital du 30 avril 2017 - Florian BISBROUCK, baryton, et Diego MINGOLLA, piano





Dimanche 30 avril, au Casino de Briançon, c'est une salle remplie à souhait, qui, en dépit des départs du week-end du 1er mai et du froid mordant, accueillait le baryton Florian Bisbrouck. Ce jeune "ch'i" frais émoulu de l'Ecole Normale Supérieure de Musique de Paris, est promis à un bel avenir ! Il possède, en effet, une remarquable voix, forte mais tout en souplesse, une diction parfaite et un registre étendu qui lui permet d'aborder aussi bien la mélodie moderne (Poulenc), que le Lied allemand de Brahms, et le grand opéra : Mozart, Wagner, Bellini, Massenet, ou encore l'opéra-Bouffe d'Offenbach. Le pianiste Diego Mingolla, était tour à tour l'interprète d'Offenbach et Catalani et le remarquable accompagnateur de Florian Bisbrouck.

mardi 2 mai 2017

Récital du 30 avril 2017 - Florian BISBROUCK, baryton, accompagné au piano par Diego MINGOLLA

"Les barytons aussi parlent d'amour…"


De Poulenc à Wagner, en passant par Brahms, Mozart, Catalani, Bellini, Massenet, Offenbach et Ravel, Florian BISBROUCK, baryton, nous a proposé un voyage amoureux parmi les plus grands compositeurs. Sa voix chaude et son timbre de velours dans ce récital aux airs les plus variés ont ravi un auditoire qui découvrait un jeune artiste lyrique en devenir, au talent incontestable. Mélodies, lieder, opéra, opérette ont ponctué cet aprés-midi de charme musical et de bien-être, dont nous avions tous besoin.



Bien sûr, Jean-Christophe Keck tel un cicérone avisé, partagea ses connaissances comme il sait le faire, avec un public à l'écoute d'un répertoire auquel il n'est pas habitué à Briançon. C'est ainsi que ce concert débuta par une œuvre plutôt méconnue "Tel jour telle nuit" : un cycle de neuf mélodies pour voix et piano, composé par Francis Poulenc sur des poèmes de Paul Eluard en 1937.


Succédèrent sur un autre registre, trois lieder de Johannes Brahms - "Sonntag", "Vergebliches Standchen" et "Die Mainacht". Wolfgang Amadeus Mozart ne pouvait pas manquer à l'appel avec "La Flûte enchantée" (Papagena, Papagena) et "Les Noces de Figaro" (Hai gia vinta la causa).


"Uno intermezzo musicale" de qualité permit de découvrir un compositeur italien présenté par Diego MINGOLLA, notre talentueux pianiste qui interpréta "Le Rouet" d'Alfredo Catalani (né à Lucques comme Puccini qui l'éclipsa), et dont l'œuvre la plus célèbre reste "La Wally" ayant fait l'objet d'un film "La Diva" de Jean-Jacques Beineix.


Après cette harmonieuses respiration, Florian BISBROUCK reprit le bel canto en interprétant l'air de Ricardo (Ah, per sempre io il perdei) extrait de "Les Puritains" de Vincenzo Bellini suivi de l'air de Sancho Pansa (Riez du pauvre idéologue) extrait de "Don Quichotte" de Jules Massenet.


Un nouvel intermède musical permit de découvrir également une composition pour piano de Jacques Offenbach "Les Roses du Bengale", valse n°4, interprétée avec virtuosité par Diego MINGOLLA. "Les Roses du Bengale font partie de toute une kyrielle de danses pour piano produites par le jeune Offenbach et pour lesquelles on ne dispose guère d'informations quant à leur composition. Il est d'ailleurs fort probable que ces six valses sentimentales aient été composées à différentes dates et dans des contextes variés avant d'être rassemblées dans un unique recueil dans le but d'une publication" indique Jean-Christophe Keck.




Dès lors et pour ne pas être en reste avec Jacques Offenbach, notre jeune baryton interpréta successivement le couplet de Robert (Nous courrons tous après la gloire) extrait de "La Fille du Tambour Major" et le grand air de Berthold (Voilà le colporteur) extrait de l'opérette "Le 66".


Les acclamations scandées du public, venu nombreux en cette veille du 1er mai (pour faire ce qu'il lui plaît), notre duo ne put se résoudre à l'abandonner qu'après avoir interprété une "Chanson à boire" extrait de Don Quichotte de Maurice Ravel, suivi de "La romance à l'Etoile" extraite de Tannhäuser de Richard Wagner… pour qu'enfin, ils puissent prendre congé sous le tonnerre d'applaudissements d'un auditoire ravi !


Rendez-vous le 28 mai en Mi majeur avec "Les Folies Concertantes"

mercredi 26 avril 2017

Récital du 30 avril 2017 - Florian BISBROUCK, baryton, accompagné par Diego MINGOLLA, au piano

"Il n'y a pas que les ténors qui parlent d'amour,
les barytons aussi."




Les Offenbachiades du Sud ont le plaisir de vous annoncer leur prochain rendez-vous,

Récital lyrique
avec
Florian BISBROUCK, baryton
Diego Mingolla, piano
Jean-Christophe Keck, présentation

Dimanche 30 avril à 18 heures
Circus Casino de Briançon, 7 avenue Maurice Petsche



Florian Bisbrouck est un tout jeune chanteur, puisqu'il termine à peine ses études à l’École Normale Supérieure de Musique de Paris. C'est un artiste prometteur. Une belle voix chaude de baryton, un timbre clair à la diction impeccable, tout à fait typique de notre belle école française.
Découvert il y a deux ans lors de nos "Dimanches d'Offenbach" à la Péniche Opéra, c'est avec bonheur qu'il nous a suivis par deux fois à l'Opéra de Marseille dans d'autres "Dimanches d'Offenbach", et ce pour le plaisir du public marseillais. C'est maintenant pour votre plaisir que le convions à Briançon, dans un vaste programme où se côtoieront mélodies françaises, airs d'opéras et d'opérettes.
Accompagné par notre fidèle complice Diego Mingolla, tous deux nous promettent un beau voyage musical...
Nous vous y attendons toujours aussi nombreux.
Jean-Christophe Keck, Directeur musical
Tarifs : 12 euros – gratuit pour les moins de 12 ans - placement libre
N'hésitez pas à faire passer cette information à vos contacts.

mardi 28 mars 2017

Concert du 26 mars 2017 - Les Folies Concertantes - photos...

Ce 26 mars 2017 l'Orchestre de Chambre des Hautes-Alpes "Les Folies Concertantes" a offert en ce début de printemps, une superbe programmation dont le maestro Jean-Christophe Keck a bien sûr le secret.
D'ailleurs, le public venu nombreux ne s'y  est pas trompé, car une fois de plus, il a fait salle comble au Circus Casino ! C'est dire le succès croissant de ces magnifiques spectacles musicaux tant par le caractère diversifié de leurs contenus que par la qualité des artistes qui s'y produisent.

Ainsi de Jacques Offenbach avec des extraits "d'Orphée aux Enfers" à Emile WALDTEUFEL avec "Les Patineurs", d'Albert KETELBEY "Sur un marché persan" à Manuel de FALLA avec sa "danse du Feu" extrait d'El Amor Brujo (L'Amour sorcier)" ou Pietro MASCAGNI et sa "Cavaleria Rusticana," il nous a fait découvrir le mélodion (ou le mélodica) - instrument de musique à vent entre l'accordéon et le piano voire l'harmonica - en interprétant avec l'ensemble de l'orchestre "Roses de Picardie" d'Haydn WOOD. Ensuite, il a été proposé à l'auditoire diverses formations orchestrales. Ainsi, un duo "Elégie, pour violoncelle et piano" de Gabriel FAURE interprétée par Fernando Lima et Franck Pantin ; un trio "Fin du rêve, pour violon, violoncelle et piano" d'Emile WALDTEUFEL interprété par Pascal Hotellier, Fernando Lima et Franck Pantin ; un duo "Après un rêve, pour alto et piano de Gabriel FAURE interprété par Virginia Luca et Franck Pantin : et enfin "Oblivion, pour accordéon (mélodion) et quintette à cordes" d'Astor PIAZZOLLA interprété par Jean-Christophe Keck, Pascal Hotellier, Massimiliano Gilli, Virginia Luca, Fernando Lima et Umberto Salvetti. Sans oublier bien sûr les autres talentueux musiciens de l'orchestre : Simone Prozzo, Alessandra Berardi, Alexandre Girardin, Paola Sales, Irene Masullo, Daniele Navone.
Dès lors, et vous l'aurez noté, une tradition se met en place qui consiste pour Jean-Christophe a mettre en valeur le talent individuel des musiciens en permettant des soli ou des formations orchestrales variées, en créant des harmonies où se mêlent les instruments au gré des compositions musicales…
Pour clore cette belle journée de printemps : un bis avec "La danse du Feu" et un ter avec "Rondo des policemen de l'amour extrait d'Orphée aux Enfers" sous le tonnerre d'applaudissements d'un auditoire comblé et ravi de cette fin d'après-midi, friand de ces spectacles musicaux et satisfait d'avoir passé un moment merveilleux en oubliant le temps présent…















Rendez-vous le 30 avril prochain à 18h au Circus Casino de Briançon
Récital avec Florian BISBROUCK, baryton, pour qui
"Il n'y a pas que les ténors qui parlent d'amour, les barytons aussi"
Accompagné au piano par Diego Mingolla